Questions-réponses

Comment faire valider ses études au Brésil ?

La revalidation de diplômes au Brésil est effectuée par les universités publiques. Chaque université publique brésilienne est compétente et autonome quant à la revalidation ou non d’un diplôme (Loi 9.394, du 20/12/96). Les ressortissants français qui souhaitent revalider leurs diplômes au Brésil doivent s’adresser à une université publique brésilienne en présentant une demande de revalidation (disponible à l’université), et en payant les frais administratifs correspondants, qui varient selon chaque institution. La Résolution n° 8, du Conseil national de l’éducation, a dispensé de traduction assermentée les documents nécessaires au processus de revalidation des diplômes de premier et deuxième cycle envoyés par des établissements étrangers d’enseignement supérieur. Les diplômes de premier cycle seront revalidés par les universités qui proposent un cursus dans le même domaine et à un niveau équivalent ; les diplômes de master et de doctorat ne pourront être revalidés que par des universités qui offrent des cursus de troisième cycle reconnus et évalués dans le même domaine de connaissance et à un niveau équivalent ou supérieur.

Quelles sont les bourses, financements, ou plus largement les aides financières et matérielles qui sont proposées afin d’aider les chercheurs dans leurs recherches ?

Les bourses REFEB, le programme d’aide à la mobilité du Réseau français d’études brésiliennes, s’adressent aux étudiants et chercheurs français dont les études nécessitent un séjour de courte durée au Brésil (3 à 6 mois).

Pour plus d’informations, connectez-vous sur le site du ministère des Affaires étrangères, à l’adresse suivante : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/vivre-a-l-etranger/preparer-son-depart-a-l-etranger/bien-preparer-son-expatriation/etudes-superieures/financer-ses-etudes/article/programme-d-aide-a-la-mobilite.

D’autre part, plusieurs agences brésiliennes de mobilité universitaire et d’aide à la recherche proposent des financements et des bourses, notamment deux institutions nationales, la CAPES et le CNPq, ainsi que d’autres, qui agissent au niveau des états brésiliens (FAPESP, FAPERJ, FAPEMIG, parmi d’autres). Des bourses d’aide à la recherche peuvent être sollicitées par le biais de leurs sites.

Voici les informations concernant ces organisations :

CAPES : Coordenação de Aperfeiçoamento de Pessoal de Nível Superior (http://www.capes.gov.br/

CNPq : Conselho Nacional de Desenvolvimento Científico e Tecnológico (http://www.cnpq.br/)

FAPESP : Fundação de Amparo à Pesquisa do Estado de São Paulo (http://www.fapesp.br/

FAPERJ : Fundação de Amparo à Pesquisa do Estado do Rio de Janeiro (http://www.faperj.br/)

FAPEMIG : Fundação de Amparo à Pesquisa do Estado de Minas Gerais (http://www.fapemig.br/)

FAPERGS : Fundação de Amparo à Pesquisa do Rio Grande do Sul

(http://www.fapergs.rs.gov.br/)

FUNCAP : Fundação Cearense de Apoio ao Desenvolvimento Científico e Tecnológico

(http://www.funcap.ce.gov.br/)

Je suis actuellement à la recherche d’une faculté ou une formation payante qui accepte des étrangers français afin de suivre une formation en logistique de 6 mois-1 an au Brésil.

L’entrée à l’université est soumise à la réussite du « Vestibular » et les formations durent au minimum deux ans.

Par ailleurs, vous pouvez également passer l’examen du CELPE-BRAS, le Certificat d’aptitude en langue portugaise pour étrangers (proposé en France ou au Brésil), qui vous permettrait de mettre en avant vos compétences en portugais et facilitera vos démarches de recherche d’emploi au Brésil.

Voici le lien relatif aux inscriptions du CELPE-Bras : http://celpebras.inep.gov.br/inscricao

Voici les universités qui appliquent cet examen en France :

Comment faire revalider des bulletins scolaires brésiliens ?

Aucun document public n’a besoin d’être tamponné, conformément à la Convention d’entraide judiciaire et matière civile signée entre le Brésil et la France :

Chapitre VII, Dispense de légalisation, Article 23

1. Les actes publics établis sur le territoire de l’un des deux Etats sont dispensés de légalisation ou de toute formalité analogue lorsqu’ils doivent être produits sur le territoire de l’autre Etat.

2. Sont considérés comme des actes publics, au sens de la présente Convention :

Les documents qui émanent d’un tribunal, du ministère public, d’un greffier ou d’un huissier de justice ;

Les actes d’Etat civil ;

Les actes notariés ;

Les attestations officielles telles que mentions d’enregistrement, visas pour date certaine et certifications de signature, apposées sur un acte sous seing privé.

Je suis à la recherche d’un stage au Brésil, cependant une loi brésilienne précise que chaque étudiant (étranger ou brésilien) doit être inscrit dans le registre universitaire brésilien pour effectuer un stage au Brésil.

Voici les critères pour réaliser un stage au Brésil, selon l’article 3 du document joint en annexe, résumé ci-après (traduction non officielle) :

Art. 3o : Le stage, tant dans l’hypothèse du § 1e de l’art. 2 de cette Loi, que dans celle prévue par au § 2 du même dispositif, ne crée pas de lien employeur-employé d’aucune nature, si les critères suivant sont observés :

I – inscription et fréquentation régulière de l’étudiant à un cours d’enseignement supérieur, professionnel, au cours moyen, à un cours spécial et les dernières années de l’enseignement secondaire, et certifiés par l’institution d’enseignement ;
II – signature d’un terme d’engagement entre l’étudiant, la partie qui offre un stage et l’institution d’enseignement ;
III – compatibilité entre les activités développées dans le stage et celles prévues par le terme d’engagement.

Existe-t-il un document-cadre nécessaire au processus de revalidation des diplômes afin de prouver que l’Université française dans laquelle j’ai étudié est bien une Université ?

Vous trouverez en annexe le Décret n° 2000-250 du 15 mars 2000 portant classification d’établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel :

Décret 2000 – 250 Instituições publicas francesas acreditadas junto ao Min. da Educação

 

Je suis élève en première Bac Pro Commerce.  Dans le cadre de mes études je dois effectuer un dossier sur le Brésil. J’aurais donc voulu savoir si vous pouviez me fournir des documents, des photos, des carte, etc… ?

Vous trouverez sur le site de la coopération éducative de l’ambassade du Brésil (http://fr.educ-br.fr/) deux livres en ligne, dont voici les liens :

http://fr.educ-br.fr/wp-content/uploads/2015/06/Le_Bresil_pour_les_enfants.pdf

http://passthrough.fw-notify.net/download/470125/http://fr.educ-br.fr/wp-content/uploads/2016/09/Partir_au_Bresil.pdf

Le premier, destiné à des enfants, présente des cartes, photos et informations intéressantes sur le Brésil, sa culture (musique, traditions, sports, culinaire), sa géographie et son histoire, sa faune et sa flore.

Le deuxième est un guide élaboré pour les étudiants français et détaille chaque région brésilienne avec des photos et des informations pratiques sur les universités et les études dans l’enseignement supérieur, mais aussi concernant l’agriculture, l’économie, le tourisme et la vie sur place (fuseaux horaires, banques, déplacements, climats, etc.).

 

J’aimerais effectuer un volontariat international en entreprise (VIE) au Brésil. Je souhaiterais connaître les entreprises françaises dans le secteur de la mode qui sont implantées au Brésil.

Dior et LVMH sont implantées au Brésil. Pour plus d’informations, vous pouvez contacter BusinessFrance, service VIE candidats, aux coordonnées suivantes : Tel : 0810 101 828 / E-mail : info@civiweb.com