Diplômes et équivalences

Tableau comparatif d’équivalence France-Brésil

Le tableau comparatif ci-dessous est illustratif et ne présente pas de correspondance exacte.

Tout d’abord, il est difficile de considérer une équivalence entre un diplôme de graduação et une licence ; ceci parce que, même si le nombre d’heures est similaire, la graduação se fait en 4 à 5 ans, alors que la licence est réalisée en 3 ans, étant donné que le nombre d’heure par semaine est différent. Ainsi, un étudiant brésilien aura en général une expérience plus grande (stage de longue durée). De plus, le contenu de la licence est plus généraliste que celui de la graduação, diplôme orienté vers une profession.

En principe, il existe une incompatibilité de un an. Les universités et leurs jurys sont autonomes pour encadrer les étudiants venant de l’étranger et des autres universités brésiliennes.

tableau

 

 Revalidation de diplômes français au Brésil

La revalidation de diplômes au Brésil est effectuée par les universités publiques. Chaque université publique brésilienne est compétente et autonome quant à la revalidation ou non d’un diplôme (Loi 9.394, du 20/12/96). Les personnes possédant un diplôme français qui souhaitent revalider leurs diplômes au Brésil doivent s’adresser à une université publique brésilienne en présentant une demande de revalidation (disponible à l’université), et en payant les frais administratifs correspondants, qui varient selon chaque établissement. La Résolution n° 8, du Conseil national de l’éducation, a dispensé de traduction assermentée les documents nécessaires au processus de revalidation des diplômes de premier et deuxième cycle envoyés par des établissements étrangers d’enseignement supérieur. Les diplômes de premier cycle seront revalidés par les universités qui proposent un cursus dans le même domaine et à un niveau équivalent ; les diplômes de master et de doctorat ne pourront être revalidés que par des universités qui offrent des cursus de troisième cycle reconnus et évalués dans le même domaine de connaissance et à un niveau équivalent ou supérieur.

De plus, il existe un avis du Conseil national de l’Education du ministère de l’Education brésilien, informant de la dispense de légalisation de documents scolaires ou universitaires (Parecer homologado/Despacho do Ministro, publicado no D.O.U. do 13/11/2099, sec.1, p.9). En observation de la page 6, on lit :

«Todos os documentos, tais como histórico escolar, certificado, diploma ou boletim original, expedidos por instituições de ensino na Franca estão isentos de autenticação junto à Embaixada ou Consulado do Brasil em Paris, nos termos do Artigo 23  do Decreto nº 3.598».

«Tous les documents, tels que le livret scolaire, les certificats, diplôme ou bulletin original, envoyés par des établissements d’enseignement français, sont dispensés d’authentification auprès de l’ambassade ou du consulat à Paris, dans les termes de l’article 23 du Décret nº 3.598».

A ce sujet, vous pouvez consulter la page du Consulat général du Brésil en France : http://cgparis.itamaraty.gov.br/fr/legalisation_de_documents.xml

Consultez également le portail consulaire du ministère des Relations extérieures brésilien :
http://www.portalconsular.mre.gov.br/retorno-ao-brasil/revalidacao-de-diplomas 

En outre, le Centre international d’études pédagogiques (CIEP) s’occupe de toutes les validations de diplômes : www.ciep.fr/enic-naric-france.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site du ministère des Affaires Etrangères et du Développement, où figure la liste des pays ayant signé une Convention bilatérale avec la France, dispensant de légalisation les diplômes délivrés (Convention franco-brésilienne du 28 mai 1996 – art. 23/24). JO du 26 septembre 2000 p. 151-58 – en vigueur le 1er octobre 2000.

 Reconnaissance de certificats d’études au niveau primaire et secondaire

La revalidation d’études au niveau primaire et secondaire est effectuée par les Secrétariats d’Etats à l’éducation et n’implique pas de démarches auprès du ministère de l’Education.

  1. Traduction du livret scolaire et du diplôme, de préférence par un traducteur public assermenté, ou une école de langue étrangère adéquate, dont le traducteur possède une formation en Lettres et un diplôme reconnu auprès du MEC.
  2. Avoir le livret scolaire relatif aux études effectuées auparavant au Brésil.
  3. Ces documents réunis, il est recommandé de s’adresser au secrétariat d’état à l’éducation de l’état où l’on va résider et solliciter l’équivalence.
  4. Une fois l’équivalence obtenue, vous serez apte à continuer vos études au niveau primaire et secondaire ou utiliser la documentation pour les dispositions relatives à l’accès aux cours supérieurs.

OBS: Si vous partez ou revenez d’un pays faisant partie du MERCOSUR, sachez que :

  • Il existe le Protocole d’Intégration Educative et Reconnaissance de Certificats, Titres et Etudes de Niveau Primaire et Secondaire Non Technique  (Protocole de Integração Educativa e Reconhecimento de Certificados, Títulos e Estudos de Nível Fundamental e Médio Não-Técnico), signé en 1994 et en vigueur depuis 1995.
  • Ce Protocole fournit la validation des études de l’enseignement primaire et secondaire non technique, par le biais des certificats envoyés par les établissements officiellement reconnues en Argentine, au Brésil, au Paraguay et en Uruguay, dans les mêmes conditions établies par le pays d’origine, en conformité avec la grille d’équivalence.
  • La grille d’équivalence d’études du MERCOSUR  a été actualisée en 2004, en vertu du processus de reformulation éducative brésilienne, avec l’inclusion de neuf ans de l’enseignement primaire pour tous les pays du MERCOSUR. Pour plus d’informations sur les équivalences, consultez la page  www.sic.inep.gov.br.
  • Même en possession de toute la documentation à jour, dûment traduite et légalisée, le candidat devra se conformer aux règles du pays de résidence pour l’obtention d’une place.

Pour vérifier que l’établissement d’enseignement offre des cours similaires ou dans le même domaine, il est conseillé de consulter la liste des établissements sur le site du Secrétariat d’Education supérieure du ministère de l’Education : http://portal.mec.gov.br/sesu/.

Pour obtenir des informations sur les formations de deuxième cycle (“graduação”) au Brésil, il est conseillé de consulter le site de l’INEP (Institut national d’études et de recherches dans l’éducation): http://www.inep.gov.br/.

Pour obtenir des informations sur les formations de troisième cycle (“pós-graduação”) au Brésil, il est conseillé de consulter le site de la CAPES (Coordination de perfectionnement du personnel de niveau supérieur) qui dispose de données sur plus de 3000 formations : http://www.capes.gov.br/.

Liste non exhaustive de traducteurs assermentés en France :

(cette information est fournie à titre indicatif et n’engage pas la responsabilité de l’ambassade du Brésil en France)

AZEVEDO, Tatiana JUNQUEIRA
48 bis, rue Hénon
69004 Lyon
Tel: 04.78.27.08.45
tatiana.junqueira@free.fr

BELLAVOIR, Marisa
33 avenue des Gayeulles
35700 Rennes
Tel.: 06 21 28 05 24 / 02 99 63 36 02
marisasouzamg@gmail.com

BITTENCOURT DOS ANJOS, Sérgio
97, rue de Charonne
75011 Paris
Tel.: 01 43 73 71 98
sbdoosa@noos.fr

CLEMENTE-PETROVIC, Fernanda
6, rue Quentin Bauchart
75008 Paris
Tel: 01 47 20 30 85 / 06 70 88 94 76
f.clemente@wanadoo.fr

COSTA, Ophélia
2, rue Jeannin
21000 Dijon

DA SILVA, Maria Isabel PINHO
3, Allée des Merisiers
77144 Montevrain
Tel: 01 64 30 68 57 Fax: 01 64 30 40 77

DE VITRY, Magali
6, rue du Général Haxo
44000 Nantes
Tel: 02 40 52 31 39

MARCOS MARFIL, Ermelinda S.
31, rue du Père Corentin
75014 Paris
Tel: 01 45 40 52 83

MARQUES, Tânia
48, Cours de la Somme
33800 Bordeaux
Tel: 05 56 91 88 46 / 06 71 49 81 85
taniamarquespt@yahoo.fr

MACHADO, Marilene
Bât 7 – n.101
44, Chemin D’Avalix
44600 Saint Nazaire
Tel. 02 40 61 13 60/06 47 41 47 13

Site de la Cour d’Appel de Paris où figure une liste de traducteurs assermentés : http://www.cetiecap.com/?page=ListeMembres&langue=49&nom=&nomLangue=Portugais&status=&PHPSESSID=1q7jb5o3eik0d5he8rl60ctod7
ou:
http://www.cetiecap.com/.